Comprendre l'autoconsommation

Dernière mise à jour : 8 févr. 2020


L’autoconsommation est la possibilité pour un consommateur de produire lui-même tout ou partie de sa consommation d’électricité, à l’aide de capteurs photovoltaïques.

Elle favorise la responsabilité du consommateur et le développement d’une énergie bon marché et propre.


On distingue :

  • l’autoconsommation individuelle, où le consommateur produit lui-même l’électricité qu’il consomme.

  • l’autoconsommation collective, où plusieurs consommateurs s’associent avec un ou plusieurs producteurs pour échanger de l’électricité.

Les centrales villageoise, bien développées dans l’Est et le Sud Est de la France en sont un exemple concret.


Le développement de l’autoconsommation est favorisé :

  • par les progrès technologiques qui accroissent la rentabilité de l’autoconsommation (principalement baisse des coûts des panneaux photovoltaïques et de leur installation; une installation en 2020 coute 3 à 4 fois moins cher qu’en 2010)

  • par la volonté croissante des utilisateurs de devenir responsables de leur consommation, notamment en favorisant la production locale et les circuits courts et en essayant de piloter et, éventuellement, de réduire leur consommation ;

  • par les pouvoirs publics qui encouragent le développement de cette pratique notamment le dispositif de soutien aux énergies renouvelables (tarif d’achat du surplus).

  • par une politique tarifaire incitative :

En Allemagne, où le coût de l’électricité d’env 30 cts/kWh l’autoconsommation est largement développée.

En France à 18cts/kWh, l’autoconsommation est plutôt perçue comme un moyen de se prémunir des augmentations futures du prix de l’électricité (il est probable que le coût du kWh atteigne 30cts en 2030).



Dès maintenant :

L’autoconsommation incite financièrement à consommer l’énergie produite grâce à ses panneaux solaires. Concrètement mettre en service des appareils tels, le chauffe eau, des machines à laver lorsqu'il y a une production d'électricité solaire.

On ne parlera bientôt plus du tarif de nuit mais du tarif solaire!

On constate d'ailleurs un développement important du marché des gestionnaires d’énergie dont le but est de piloter le fonctionnement des certains appareils en l’occurrence essentiellement le chauffe eau électrique.


Et après :

Elle sera probablement suivie par la possibilité de “s’effacer” du réseau pendant les heures de pointes grâce à l’installation de batteries devenues plus performantes et plus abordables.


Et peut être un jour aller vers une véritable autonomie énergétique, que je me plais à imaginer partagée au sein d'un lotissement, d'un bourg favorisant le lien social, le partage; bref des valeurs indispensables que nos énergies actuelles ne peuvent qu'ignorer.


33 vues0 commentaire