L’énergie solaire en circuit court: de l’Australie aux centrales villageoises.

La transition énergétique dépasse très probablement le domaine technique, pour laisser place à une transition sociétale.

Ce n'est probablement pas le modèle imaginé par les grands énergéticiens et le "monde politique”, mais le développement du solaire est de nature à stimuler la responsabilité de chacun.

L'exemple Australien:

dans un article publié le 15.02.2021 dans le Monde de l’énergie, Valentin Bouvignies écrit ceci:

Ce qui s’apparente pour certains à une chimère techniquement irréalisable a eu lieu : le 11 octobre 2020, pendant 2h, la consommation électrique de l’état d’Australie Méridionale a été assurée dans son intégralité par l’énergie photovoltaïque. Une première pour un territoire de cette taille.

Le journaliste pose alors cette analyse:

La production d’énergie solaire y est justement en plein développement : trois centrales photovoltaïques peuvent d’ores et déjà fournir 315 MW à pleine puissance, ce qui est certes remarquable, mais qui reste sans commune mesure avec la puissance solaire disponible chez les particuliers : 1 700 MW de panneaux solaires sont actuellement en service sur plus de 288 000 toitures (soit près d’une habitation sur trois dans cette région australienne) .

Ainsi, ce nouveau mode de production décentralisée permet d’éviter l’utilisation du réseau très haute tension en journée

Un laboratoire expérimental… à taille réelle

En soulignant que cet exemple est enrichissant à plus d’un titre, le journaliste nous invite à la réflexion .

Certes, cet état d’Australie n’est pas la France, ni en termes de population, ni en termes d’ensoleillement. Mais il montre qu’un système 100 % solaire (et plus généralement 100 % renouvelable) peut fonctionner sans mettre en danger la stabilité du réseau électrique, même si le gestionnaire australien reconnaît avoir dû résoudre des problématiques techniques inhérentes à un tel taux de pénétration d’énergie renouvelable.

Il démontre également la faisabilité d’une production solaire locale et décentralisée, rendant caduque la construction de grands champs de panneaux photovoltaïques et l’artificialisation des sols qui les accompagnent.

Enfin, il nous rappelle que ni le solaire ni l’éolien ne seront suffisants tant qu’aucune technologie de stockage énergétique à grande échelle ne sera viable.

Pour compléter ces réflexions, je rappelle ici un article paru dans Ouest France en 2016.

Pendant quatre jours, entre 6h45 le samedi 7 mai et 17h45 le mercredi 11 mai 2016, le Portugal a entièrement fonctionné à l'énergie solaire, éolienne et hydraulique.

Il n'a pas été nécessaire de recourir à une source d'énergie fossile comme celles des centrales thermiques au charbon ou au gaz.

Sans parler des nombreux articles parlant du stockage de l’énergie incluant les batteries et la production d'hydrogène

Bien sûr, le débat technique n’est pas clos, mais force est de constater que des expérimentations échelle 1 existent , et qu’une forte pénétration des ENR est possible..


Quel projet pour demain?

Le journaliste écrit ceci:

Il n’aura échappé à personne que l’évolution du système électrique français suscite souvent de grands débats enflammés qui laissent peu de place au consensus apaisé. D’un côté, les partisans du nucléaire bas carbone et pilotable fustigent l’intermittence du solaire et de l’éolien, quand de l’autre les sympathisants des énergies vertes vitupèrent contre les déchets radioactifs qui s’entassent inexorablement.

Sans entrer ici dans ce débat, les énergies renouvelables permettent d’imaginer un autre monde qui placerait “la nature et l’humain au centre de nos vies” comme le dit si bien P. Rabhi.

Car au-delà des aspects techniques, ce dont notre monde à le plus besoin demain pour assurer une terre vivable, ce n'est pas uniquement de l’énergie , mais des projets qui ont du sens, porteurs de valeurs. L’exemple Australien est à ce titre intéressant.


Et chez nous le mouvement des centrales villageoises en conjuguant au mieux, circuit court, progrès techniques et progrès social, n’est il pas la meilleure démonstration de la pertinence de l’énergie solaire!


8 vues3 commentaires