L’autoconsommation et la nature des garanties

Dernière mise à jour : 8 févr. 2020

Préférer un générateur dont la production annuelle est inférieure ou égale à votre consommation (hors chauffage) électrique; une installation de 3 kW sera souvent un bon choix. Inventer votre “tarif solaire”... Vérifier les garanties proposées.


Optimiser son autoconsommation

Le kWh solaire non consommé est injecté automatiquement sur le réseau et vendu à 10 cts (2019).

S’il est immédiatement autoconsommé, il est valorisé au coût du kWh “réseau” soit 18 cts en 2020.

Et dans 10 ans le coût du kWh sera probablement compris autour de 30 cts, dans 20 ans dans la plage 40 cts 50 cts !

On comprend donc bien l’intérêt d'auto consommer le maximum d'électricité produite!.

Si votre installation solaire produit plus d’électricité que ce que vous consommez annuellement , la part d’autoconsommation sera alors faible et l’intérêt économique moindre.

De plus, on consomme parfois/souvent à des moments où il n'y a pas ou peu de soleil. Il est donc impossible de subvenir à 100% de ses besoins électriques. On aura donc un taux d'autoconsommation plus ou moins important dépendant:

  • de sa consommation annuelle en regard de l'importance de votre production solaire

  • de ses habitudes; il faudra peut être abandonner le fameux tarif “heures pleines heures creuses” qui au passage est de moins en moins intéressant et inventer votre propre période tarifaire “tarif solaire” (fonctionnement privilégié des appareils électriques tels que chauffe eau, machines à laver durant les heurs ensoleillées).

(voir article à venir)


Et si le critère financier est le plus important pour vous, choisissez plutôt générateur PV dont la production annuelle ne dépassera pas votre consommation électrique annuelle hors chauffage électrique.

Un prochain article traitera de ces questions plutôt techniques.

L’exemple d’une installation de 3 kW

Prenons le cas d'une famille de 4 personnes consommant env 6000 kWh/an (hors chauffage électrique qui ne pourra pas être pris en charge par ce type d'installation)

Un générateur PV permet d'envisager un taux* d'autoconsommation entre 30 et 60%.

Pour une puissance de 6 kW, l'autoconsommation se situerait probablement entre 20 et 40%.

*Le taux d'autoconsommation peut être optimisé par un gestionnaire d'énergie, dont l'intérêt doit être apprécié au regard du coût de leur installation par rapport aux gains escomptés.


Quelles garanties ?

Pour les modules, la garantie matériel varie, suivant les constructeurs, entre 10 et 30 ans, avec une performance garantie entre 80 et 90% à 25 ans)

La durée de vie des modules est réputée supérieure à 40 ans.

Pour les micro onduleurs ou l'onduleur central, la garantie matériel constructeur peut aller jusqu’à 20 ans.

Et bien sur les organes de protection et sécurité de l’installation, conforme aux normes et validés par une attestation délivrée dans tous les cas par le consuel.


N’oublions pas que la garantie est bien sûr importante, mais elle commence par la qualité des matériels proposés et la qualité de l’installation.

Dans tous les cas, méfiances des commerciaux dont certains peuvent chercher à vous vendre une installation la plus chère possible, avec des arguments chocs !

Pour la garantie installation, exigez dans tous les cas, la qualification de l’installateur “quali PV” et RGE et une garantie décennale (obligatoire). Et bien sûr n’oubliez pas de vous renseigner sur la réputation de l’entreprise que vous aurez choisie !


Enfin, n'oubliez pas si vous êtes démarchés à domicile, vous disposez d'un délais de 2 semaines pour vous rétracter si besoin !

15 vues0 commentaire